Question 1/5
Les troubles bipolaires
Cliquez sur la réponse de votre choix.
Les troubles bipolaires concernent entre 1 et 2% de la population, soit entre 650 000 et 1,3 million de personnes.  Dans sa forme moins sévère, elle touche jusqu’à 5% de la population.
Non. Ce n’est pas la bonne réponse.
Question 2/5
Question 3/5
Question 4/5
Suivez-nous !
Question 5/5
Oui. C’est la bonne réponse.
Le délai moyen entre un premier épisode de troubles bipolaires et la pose d’un diagnostic correct associé à la mise en place d’un traitement adapté est de 10 ans en France. Cela pose de graves problèmes, car un diagnostic tardif est synonyme d’aggravation de la maladie.
Des traitements, associés à des thérapies psychosociales ainsi qu’à une bonne hygiène de vie, permettent de soigner les personnes atteintes de troubles bipolaires. Ces traitements sont d’autant plus efficaces que le diagnostic est posé de façon précoce. La recherche est essentielle pour améliorer la qualité de vie des patients, permettre d’identifier les traitements les plus adaptés selon les patients et pour découvrir de nouvelles stratégies thérapeutiques. Des progrès immenses restent à réaliser pour mieux connaître et prévenir la maladie.
Faux. Ce n’est pas la bonne réponse.
Vrai. C’est la bonne réponse.
Les troubles bipolaires apparaissent majoritairement entre  15 et 25 ans et affectent tout au long de la vie les personnes  qui en sont atteintes. Une prise en charge précoce est indispensable pour limiter les impacts possibles de la maladie (rechutes, hospitalisations, désinsertion familiale, sociale ou professionnelle, risque de suicide, comportements à risque).
L’espérance de vie des personnes atteintes de troubles bipolaires est en moyenne inférieure de 10 ans à celle de la population générale. Cette mortalité prématurée est due, pour l’essentiel, à une absence de diagnostic et de prise en charge des maladies somatiques associées (diabète, maladies cardio-vasculaires) ainsi qu’aux suicides.
/5
0
Tweeter
Exact. C’est la bonne réponse.
Le délai moyen entre un premier épisode de troubles bipolaires et la pose d’un diagnostic correct associé à la mise en place d’un traitement adapté est de 10 ans en France. Cela pose de graves problèmes, car un diagnostic tardif est synonyme d’aggravation de la maladie.