Points de vue

Fort Boyard : l'indignation !

Publié : 12 juillet 2017

Le 24 juin 2017, l'émission Fort Boyard remettait au goût du jour une épreuve baptisée "L'Asile", suscitant l'indignation légitime des usagers, associations et professionnels de santé.

 

Un collectif d'usagers, d'associations de patients et de professionnels de santé (auquel s'est associée la Fondation FondaMental) a fait paraître, le 10 juillet 2017, une tribune dans Le Monde, réagissant à plusieurs semaines de polémiques suite à la diffusion d'une épreuve surnommée "L'Asile" dans l'émission Fort Boyard.

Mettant en scène la mise en isolement et la contention, par le truchement d'une camisole de force et d'une cellule capitonnée en guise d'ustensiles et de décor, cette émission de divertissement familial propose un florilège des préjugés les plus tenaces et les plus délétères sur les troubles psychiatriques, ceux qui en sont atteints et ceux qui les soignent. Elle transforme une pratique de soin encadrée, souvent contestée et toujours traumatique pour les malades, en un jeu. Elle enferme la condition des personnes atteinte d’un trouble psychiatrique dans une perspective unique : celle de la décompensation et de l’hospitalisation sous contrainte.

Les réactions indignées n'ont pas tardé, demandant le retrait de cette épreuve:

  • Le blog Comme des fous, animé par Joan Sidawi, un usager de la psychiatrie, a publié un très beau texte tentant de répondre à une question simple d'enfant ("ça se passe comme ça à l'hôpital psycxhiatrique?") et proposant ainsi une réflexion sur les effets dévastateurs de la stigmatisation de la psychiatrie
  • L'Unafam a publié une lettre ouverte adressée à la Présidente de France Télévisions. "Scandalisée par la nouvelle attraction de l'émission", la présidente, Béatrice Borrel déplore qu'une chaîne de télévision publique alimente ainsi les pires idées reçues sur la psychiatrie et les personnes qui sont atteintes de maladies mentales, bafouant ainsi la mission de lutte contre les discriminations qui lui incombe.
  • Une pétition portée par SOS Psychophobie a été lancée sur change.org en faveur du retrait de l'épreuve.

Les soignants réunis au sein de la Fondation FondaMental sont solidaires de ces voix qui se sont élevées pour dénoncer une atteinte insupportable à l'intégrité des patients et des soins. La maladie est une expérience humaine douloureuse, bouleversante et parfois extrême et ne constitue en rien un amusement public.

Le poids de la stigmatisation en psychiatrie

Le saviez-vous? Idées reçues sur la psychiatrie
Adhésion aux traitements, l'impact des idées reçues
Dépression, les idées reçues tuent !
La schizophrénie, incomprise, méconnue et galvaudée dans les médias