La parole de l'AFTOC

Contributrice du livre "Psychiatrie: l'état d'urgence", l'AFTOC partage son voeu pour la psychiatrie de demain.

 Christophe Demonfaucon est membre de l'AFTOC, association française des personnes souffrant de troubles obsessionnels compulsifs, qui informe et soutient les personnes souffrant de TOC et leur entourage, collabore avec les médecins et les chercheurs pour améliorer la prise en charge de la maladie et oeuvre à améliorer l'information et la prévention.

L'AFTOC compte parmi les associations de patients et de proches contributrices au livre "Psychiatrie: l'état d'urgence", co-signé par le Pr Marion Leboyer et le Pr Pierre-Michel Llorca et paru aux éditions Fayard sous l'égide de la Fondation FondaMental et de l'Institut Montaigne.

Tirer la sonnette d'alarme

L'AFTOC a souhaité participer à l'ouvrage de la Fondation FondaMental, aux côtés d'autres associations et de professionnels de santé, pour tirer la sonnette d'alarme sur l'état de la recherche en psychiatrie, dont le budget en France est bien trop faible, mais aussi alerter sur le défaut d'application des pratiques de soin recommandées et leur organisation. 

Le voeu de l'AFTOC pour sortir la psychiatrie de l'état d'urgence

Nous faisons le vœu qu'un plan psychiatrie soit mis en route à l'image des plans cancer et qu'il soit financé à la hauteur des enjeux. Nous souhaitons que la recherche soit soutenue, que les cursus universitaires scientifiques soient encouragés, que les formations des psychologues évoluent suivant les évolutions scientifiques (à l'image de la majorité des pays du monde) et que leur activité soit reconnue et remboursée dans le secteur libéral. Ce n'est que par un effort et une mobilisation d'ampleur que la psychiatrie pourra relever les nombreux défis qui l'attendent.

À lire également

  • Psychiatrie : l'état d'urgence

    Publié aux éditions Fayard, cet ouvrage se veut un état des lieux sans concession de la psychiatrie. Bâti à plusieurs voix en collaboration avec l'Institut Montaigne, il formule des propositions pour sortir de l'état d'urgence. Il a reçu le Prix Edgar Faure de littérature politique 2018.

  • Proposition 11: soutenir la e-santé en psychiatrie

    Dans l’ouvrage « Psychiatrie : l’état d’urgence », la Fondation FondaMental et l’Institut Montaigne préconisent de développer la e-santé pour améliorer le suivi et la prise en charge des personnes malades.

  • Proposition 2 : Construire un portail web d'information

    Dans l’ouvrage « Psychiatrie : l’état d’urgence », la Fondation FondaMental et l’Institut Montaigne préconisent la création d’un portail d’information pour améliorer l’accès aux soins et le diagnostic précoce.