La parole de l'Unafam

Contributrice du livre "Psychiatrie: l'état d'urgence", l'Unafam partage son voeu pour la psychiatrie de demain.

 Marie-Jeanne Richard est présidente de l'Unafam, Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques.
 
L'Unafam compte parmi les associations de patients et de proches contributrices au livre "Psychiatrie: l'état d'urgence", co-signé par le Pr Marion Leboyer et le Pr Pierre-Michel Llorca et paru aux éditions Fayard sous l'égide de la Fondation FondaMental et de l'Institut Montaigne.

Faire entendre la voix des personnes qui vivent avec un trouble psychique

« Nous avons tout de suite été séduits par l’idée de ce livre porteur d'espoir. Ce qui nous a motivés, c’est la dynamique active qui donnait une voix aux personnes qui vivent avec des troubles psychiques et à leur entourage. Ce livre porte des pistes de transformation pour travailler à la déstigmatisation de la maladie psychique et pour faire face à la situation d’état d’urgence que vit la psychiatrie. » 

Le voeu de l'Unafam pour sortir la psychiatrie de l'état d'urgence

« A l’Unafam, nous portons l’idée que la psychiatrie mette la personne au cœur du soin pour un parcours de vie de qualité. La recherche est essentielle pour lever le poids de la stigmatisation et assurer aux personnes malades des soins personnalisés et adaptés à leurs besoins. Être soigné ne doit plus être une « loterie ». Les soins doivent être tournés vers le rétablissement, pour tous, sur tous les territoires. »  
 

À lire également

  • Psychiatrie : l'état d'urgence

    Publié aux éditions Fayard, cet ouvrage se veut un état des lieux sans concession de la psychiatrie. Bâti à plusieurs voix en collaboration avec l'Institut Montaigne, il formule des propositions pour sortir de l'état d'urgence. Il a reçu le Prix Edgar Faure de littérature politique 2018.

  • Le rétablissement pour 100% des patients

    Dans l’ouvrage « Psychiatrie : l’état d’urgence »*, la Fondation FondaMental et l’Institut Montaigne font 25 propositions pour que le rétablissement devienne la norme pour tous les patients.

  • Proposition 3 : Mener des campagnes d’information grand public

    Dans l’ouvrage « Psychiatrie : l’état d’urgence », la Fondation FondaMental et l’Institut Montaigne préconisent de mener des campagnes nationales de sensibilisation pour lutter contre la stigmatisation et la discrimination qui frappent les patients, les proches et les professionnels de santé.