La parole de Phare Enfants Parents

Contributrice du livre "Psychiatrie: l'état d'urgence", l'association Phare Enfants Parents partage son voeu pour la psychiatrie de demain.

 Thérèse Hannier est présidente de Phare Enfants Parents, association de prévention du suicide et du mal-être chez les jeunes.

Phare Enfants Parents compte parmi les associations de patients et de proches contributrices au livre "Psychiatrie: l'état d'urgence", co-signé par le Pr Marion Leboyer et le Pr Pierre-Michel Llorca et paru aux éditions Fayard sous l'égide de la Fondation FondaMental et de l'Institut Montaigne.

Influencer la psychiatrie pour une pratique plus humaine

Participer à l’élaboration d’un ouvrage sur la psychiatrie a été non seulement enrichissant mais plus encore, m’a donné le sentiment qu’enfin nous, les associations confrontées à une réalité parfois insoutenable pour les familles, pouvions espérer influencer son évolution pour une nouvelle pratique plus humaine.

Le voeu de Phare Enfants Parents pour sortir la psychiatrie de l'état d'urgence

Dans la prévention du suicide des jeunes, la psychiatrie tient une place importante mais n’apporte pas toutes les réponses en cas de crise suicidaire et de troubles mentaux passagers. Il faut impérativement travailler en synergie avec les associations pour une alliance bénéfique aux patients tout en tenant compte de l’entourage, afin d’une part mieux connaître les symptômes, les comportements et les facteurs exogènes et d’autre part accompagner le suivi. Il est urgent que la pratique des psychiatres évolue vers une humanisation des traitements sans recourir exclusivement à la chimie.

À lire également

  • Psychiatrie : l'état d'urgence

    Publié aux éditions Fayard, cet ouvrage se veut un état des lieux sans concession de la psychiatrie. Bâti à plusieurs voix en collaboration avec l'Institut Montaigne, il formule des propositions pour sortir de l'état d'urgence. Il a reçu le Prix Edgar Faure de littérature politique 2018.

  • Proposition 13: intégrer les familles dans le parcours de soin

    Dans l’ouvrage « Psychiatrie : l’état d’urgence », la Fondation FondaMental et l’Institut Montaigne préconisent d’intégrer davantage les familles dans le parcours de soins afin d’en faire de véritables partenaires de la prise en charge.

  • Le rétablissement pour 100% des patients

    Dans l’ouvrage « Psychiatrie : l’état d’urgence »*, la Fondation FondaMental et l’Institut Montaigne font 25 propositions pour que le rétablissement devienne la norme pour tous les patients.