1 sur 2

1 patient souffrant de troubles bipolaires sur 2 rencontre des difficultés à suivre régulièrement son traitement.


50% des patients atteints de troubles bipolaires ne suivent pas leurs prescriptions médicales avec régularité.

Comprendre les mécanismes associés à cette mauvaise observance (1), notamment ceux qui sont modifiables, pourrait permettre, à terme, de mieux détecter les patients les plus vulnérables et de leur proposer des prises en charge spécifiques pour améliorer le suivi des traitements.  

L’équipe du Dr Belzeaux (2) s’est interessée à ce problème au sein de la cohorte de patients évalués en Centres Experts FondaMental avec l’ambition d’identifier des traits de vulnérabilité propres à la mauvaise observance. Les chercheurs ont constaté, conformément aux données internationales, que près de 50% des patients présentent une irrégularité dans le suivi de leur traitement alors même qu’ils sont stabilisés ou peu symptomatiques.

Quels facteurs de risque ?

Cependant, tous ne présentent pas le même risque d’une mauvaise observance. En effet, les travaux de cette équipe ont révélé deux facteurs de vulnérabilité : la persistance de symptômes dépressifs résiduels d’une part, et d’autre part l’impulsivité, plus spécifiquement la difficulté de planification qui fait que les patients surévaluent les conséquences à court terme de leurs actes alors qu’ils ont du mal à anticiper les conséquences à long terme de leur choix.

Ces premiers résultats ont permis également d’observer une très nette amélioration de l’observance au cours du temps des patients suivis en Centres Experts FondaMental.

-----------------------------------------------

(1) Respect par le patient des prescriptions de son médecin.
(2) Dr Raoul Belzeaux, praticien hospitalier, Hôpital Sainte-Marguerite à l’Assistance Publique Hôpitaux de Marseille et Aix-Marseille Université, UMR 7286 - Centre de Recherche en Neurobiologie et Neurophysiologie de Marseille 

Belzeaux R, et al. Depressive residual symptoms are associated with lower adherence to medication in bipolar patients without substance use disorder: Results from the FACE-BD cohort. J Affect Disord. 2013 Dec;151(3):1009-15.
Belzeaux R, et al. Adherence to medication is associated with non-planning impulsivity in euthymic bipolar disorder patients. J Affect Disord. 2015 (sous presse)

À lire également

  • Les troubles bipolaires

    Anciennement appelés troubles maniaco-dépressifs, les troubles bipolaires sont une pathologie sévère qui touche entre 1 et 2,5% de la population.

  • 1,6 million

    1 600 000 personnes en France atteintes de troubles bipolaires !

  • PSY-COHorte

    Programme dédié à la création d’une cohorte nationale sur les troubles bipolaires et la schizophrénie, PSY-COHorte est un projet de recherche piloté par la Fondation FondaMental.