A découvrir

Schizophrénie et Covid19

Publié : 17 avril 2020

Concilier au mieux la situation de confinement avec une schizophrénie: conseils, recommandations, et ressources

Cette fiche a été éditée par l’équipe du Centre Expert Schizophrénie du Département de Psychiatrie et de Médecine Addictologique – Hôpital Albert Chenevier – Créteil.
Nous remercions le Pr Franck Schürhoff et son équipe.
 
 

La période que nous traversons peut être très perturbante pour de nombreuses personnes souffrant de schizophrénie. Nous avons rassemblé quelques conseils et recommandations pour les aider à surmonter cette situation. Le message que nous souhaitons leur transmettre : Ayez confiance en vous ! Vous pouvez faire face à cette situation inédite. Pr Franck Schürhoff

 
 
Le confinement peut être source d’anxiété, d’inquiétudes pour soi et ses proches, d’une aggravation de l’isolement social, ainsi que de frustration ou de colère.
 
Dans ce contexte exceptionnel, un sentiment de mal-être est tout à fait possible.
 
Nous vous proposons un ensemble de conseils et d’outils pour vous aider à mieux gérer cette situation 
 
 
 

1) Respect des distances de sécurité et sentiment de persécution

La schizophrénie est une maladie dont les symptômes peuvent être aggravés par la crise actuelle.
 
En particulier, le confinement, ainsi que les gestes barrière et autres distances de sécurité, peut favoriser la perception d’une hostilité chez l’autre, ou l’impression d’être persécuté.
 
Il est important de comprendre que les personnes qui s’éloignent ou se détournent de soi quand on les croise ne font que respecter les distances de sécurité nécessaires pour réduire le risque de transmission du virus, et n’expriment pas d’hostilité par ces gestes. 

2) Le confinement ne doit pas renforcer l’isolement social

L’isolement social et le repli sur soi sont d’autres symptômes que la crise actuelle peut aggraver.
 
En ces temps de confinement, même si on ne peut pas voir ses proches, il est important de garder contact et de communiquer régulièrement avec eux (par les moyens de votre choix : téléphone, messages, etc.). 
 

3) Confinement et humeur

+ Le confinement est source de multiples émotions négatives : anxiété, colère, lassitude, ennui, perte de l’envie, de la motivation ou difficultés de projection dans l’avenir. Il peut conduire également à une perte de repères.
 
+ Afin de limiter l’impact émotionnel négatif du confinement, il est important de se rappeler qu’il s’agit d’une situation temporaire
 
+ En cas d’apparition ou d’aggravation de vos symptômes psychiatriques, contactez par téléphone votre médecin psychiatre (en ville, au CMP ou à l’hôpital) pour obtenir des conseils sur la conduite à tenir.
 
+ En cas d’impossibilité et d’extrême urgence psychiatrique, il est toujours possible de consulter dans les structures d’urgence habituelles (SAU, Centres d’Accueil et de Crise) 
 

4) Le suivi psychiatrique pendant le confinement

 
Les consultations
 

Les services de psychiatrie et les médecins de villes poursuivent leur activité pour maintenir votre suivi psychiatrique.

Votre suivi sera peut être par téléphone ou par télémédecine, et selon les situations, en consultations présentielles.

Chaque situation est particulière et le suivi sera adapté en fonction de vos besoins.

N'hésitez pas à consulter votre médecin ou votre référent psychiatrique si vous en ressentez le besoin.

 
Les médicaments
 
+ Prenez votre traitement tel que prescrit habituellement, sans modifier les posologies de votre propre initiative.  
 

5) Les activités quotidiennes

Rythmes et sommeil
 
  • Pour garder une bonne image de soi, il est recommandé de continuer à se doucher et à s’habiller tous les jours.
  • Aérez votre chambre avant de vous coucher : la température idéale pour bien dormir est de 16 à 18°C 
  • Favoriser les activités relaxantes le soir : lecture, musique, relaxation
  • Privilégier une atmosphère calme en limitant les sources de bruit et de lumière (lumière extérieure, portables, réveils, télévision, etc.)
  • Exposez-vous à la lumière naturelle : ouvrir volets et rideaux dès que vous êtes réveillé
Activité physique
 
  • 30 min- 1 heure / jour le matin ou en début d’après-midi 
  • Limitez la consommation de tabac et d’alcool (Seuil recommandé par la Haute Autorité de Santé : max 2 verres/j, 5j/7 soit 10 verres max/sem) 
  • Il est recommandé de ne pas consommer de drogues 
Alimentation
 
  • Privilégier une alimentation équilibrée et des horaires de repas réguliers. 
  • Eviter la consommation excessive de boissons sucrées type soda 
  • Éviter les excitants en trop grande quantité ou après 16h : café, thé, vitamine C, coca-cola 
  • Café / Thé: privilégier une consommation le matin au réveil ou à midi, consommation maximale conseillée : 1 à 2 tasses par jour 
  • Eviter les repas copieux le soir et l'alcool au dîner 

6) Lutter contre le coronavirus

Les gestes barrières
 
Face au coronavirus, il existe des GESTES SIMPLES pour préserver votre santé et celle de votre entourage :
 
  • Se laver très régulièrement les mains (savon ou gel hydro-alcoolique)
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Éviter les déplacements et les contacts
  • Portez un masque si vous devez sortir ou être en présence d'autres personnes 
En cas de symptômes grippaux
 
Vous pensez avoir des symptômes du Covid-19 et vous souhaitez savoir quel comportement adopter ?
Consultez ce questionnaire pour vous orienter : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/orientation-medicale 
 

7) Les déplacements

Les dérogations concernent les :
 

Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou un établissement d’enseignement ou de formation, déplacements professionnels ne pouvant être différés, déplacements pour un concours ou un examen.

> Déplacements pour se rendre dans un établissement culturel autorisé ou un lieu de culte ; déplacements pour effectuer des achats de biens, pour des services dont la fourniture est autorisée, pour les retraits de commandes et les livraisons à domicile.

Consultations, examens et soins ne pouvant être ni assurés à distance ni différés et l’achat de médicaments.

> Déplacements des personnes pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d’enfants.

> Déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant.

Déplacements en plein air ou vers un lieu de plein air, sans changement de lieu de résidence, dans la limite de trois heures quotidiennes et dans un rayon maximal de vingt kilomètres autour du domicile, liés soit à l’activité physique ou aux loisirs individuels, à l’exclusion de toute pratique collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.

Convocation judiciaire ou administrative et pour se rendre dans un service public.

> Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

Déplacements pour chercher les enfants à l’école et à l’occasion de leurs activités périscolaires.

Les mineurs qui se déplacent seuls, pour un autre motif que le déplacement scolaire, doivent également se munir de cette attestation.

 
Qu’est-ce qu’un motif familial impérieux ?
 
Un motif familial impérieux doit être entendu largement comme tout déplacement lié à une obligation familiale incontournable.
  • Il peut s’agir par exemple du décès ou d’une maladie grave d’un parent proche ou d’une obligation de déménagement familial impérative.
  • Il s’agit également de l’exercice des droits de visite et d’hébergement des enfants pour les parents séparés.
  • La preuve du motif familial impérieux doit être apportée par tout document, en format papier ou numérique, qui permet de justifier la situation invoquée.
 
En cas de déplacement, vous devez avoir sur vous une attestation de déplacement dérogatoire que vous pouvez télécharger, imprimer et remplir :
 

8) BOITE A OUTILS 

Voici des exemples de ressources à votre disposition pour vous aider à maintenir des activités, vous divertir, et prendre soin de vous pendant cette période.

> COTE CULTURE

+ Ce site répertorie différentes activités possibles en période de confinement, ainsi que les liens pour y accéder: https://www.sortiraparis.com/actualites/coronavirus/guides/211746-coronavirus-que-faire-chez-soi-en-periode-de-confinement

+ Visites virtuelles de musée, expositions virtuelles : Louvremusées et monuments de la ville de Paris,  ainsi que divers musés à l’étranger

+ + Lecture (https://covid19.confinementlecture.com/)

+ Il existe de même de multiples cours en ligne, touchant tous les domaines et disciplines. Vous en trouverez de nombreux sur la plateforme MOOC : https://www.fun-mooc.fr/

> COTE SPORT

+ Plein de cours de boxe, fitness, pilates, stretching, renforcement musculaires en ligne : https://www.sortiraparis.com/actualites/coronavirus/articles/211814-coronavirus-lesalternatives-gratuites-pour-faire-du-sport-a-la-maison

+ Yoga :o par exemple YogaCoaching sur youtube: https://www.youtube.com/channel/UCoDC240d7nba8YAguZ6G3Lw

> COTE BIEN ETRE / SOINS

Relaxation
Méditation pleine conscience
Remues-méninges
  • Applications sur smartphone : Neuronation / Happyneuron (partie grauite puis payant) / Lumosity (payant)
Application de coaching
  • monsherpa : propose suivi des symptômes, conseils pratiques et boite à outils pour gérer le confinement, avec des conseils adaptés aux patients souffrant de trouble psychiatriques
  • Owlie : https://fr-fr.facebook.com/owlielechatbot/ et application sur smartphone. Propose un chatbot mais surtout une boite à outils de gestion du confinement et des émotions
  • Emoteo : application centrée sur la gestion des émotions. https://www.hugge.ch/application-mobile/emoteo

> POUR LES ENFANTS

+ Cours gratuits en ligne dans les matières scolaires : LogicielEducatif.fr

+ Vidéos ludiques de culture générale pour les 3/12 ans : Okoo (France television) https://www.france.tv/okoo/

+ Livres numériques en ligne de la Bibliothèque Nationale de France : Gallica https://gallica.bnf.fr/accueil/fr/content/accueil-fr

 

Actualités associées