Recherche menée au sein des Centres Experts

Covid-19, santé psychologique et mode de vie des personnes souffrant de troubles bipolaires pendant le confinement

Publié : 04 décembre 2020

La Fondation FondaMental s’est intéressée à l’impact de la pandémie de Covid-19 sur les personnes atteintes de troubles bipolaires, pendant la première phase de confinement. Que retenir de cette étude ?

 
L’impact sur la santé mentale s’impose de plus en plus comme un dommage collatéral de cette pandémie de Covid-19 et des voix s’élèvent, dont celle de la Fondation FondaMental, pour alerter sur la nécessité de prendre en compte le contrecoup de cette crise sur l’état psychologique des populations, en particulier celles souffrant d’un trouble psychiatrique.

Une étude mené sur 150 patients de Cohorte PsyCoh BP

Lors de la première phase de confinement, la Fondation FondaMental a réalisé une étude sur 150 répondants, tous issus de la COHorte PsyCoh BP. Construite autour d’une série de questionnaires, elle avait pour objectifs d’en savoir plus sur la prévalence de la Covid-19, l’état de santé mentale ainsi que sur les habitudes de vie des personnes atteintes de troubles bipolaires pendant le confinement
 
Les premiers résultats de l’étude de la Fondation FondaMental ont permis de montrer qu’environ 20% des répondants ont présenté des symptômes évocateurs de la Covid-19 et que 2.4% ont été testés positif à la Covid-19. Des résultats semblables à ceux que l’on observe en population générale. 
 
Une grande majorité des répondants déclare avoir correctement suivi son traitement et avoir été en contact plusieurs fois par semaine avec leurs proches (88,2%). 
 
Cependant, l’état de santé mentale des patients et leurs habitudes de vie ont été relativement altérés :
 
  • 20% ont augmenté leur consommation d’alcool
  • 18% ont augmenté leur consommation de tabac.
  • 50% présentaient des niveaux d’anxiété modéré à sévère pendant le confinement
  • 65% ont souffert de troubles du sommeil
Ces premiers résultats mettent en lumière l’impact du confinement sur les personnes atteintes de troubles bipolaires : il est nécessaire qu’elles puissent poursuivre leur suivi pendant le confinement et qu’elles n’hésitent pas à consulter, directement en Centre Expert ou par téléconsultation.
 
L’objectif de cette étude est d’obtenir une vue à long terme de l’impact du confinement. Une deuxième vague a donc été lancée début novembre avec l’ajout de 2 questionnaires portant sur le stress post-traumatique et les plaintes cognitives.
 
 
> Vous souhaitez trouver des conseils et des recommandations à destination des personnes souffrant de troubles bipolaires au sujet de la COVID19 ? 
Consultez notre page dédiée : Troubles bipolaires et Covid19
 
> Vous souhaitez participer aux prochaines vagues de l’étude ?
 
 
----

DONNEZ AUX CHERCHEURS LES MOYENS D'AGIR POUR LA RECHERCHE EN PSYCHIATRIE, FAITES UN DON À LA FONDATION FONDAMENTAL.

 
---------------

 

Actualités associées