A découvrir

Hommage à Henry Rousset : son legs dédié à la recherche sur la schizophrénie

Publié : 25 novembre 2012

La Fondation FondaMental a lancé en 2012 un appel à projets ayant comme objectif de favoriser les recherches sur la schizophrénie ou les troubles apparentés, respectant la volonté de M. Henry Rousset de consacrer son legs à un projet de recherche dédié spécifiquement à ces pathologies.

Henry Rousset

Henry Rousset était atteint de schizophrénie. Il a souhaité léguer ses biens à la recherche sur cette pathologie qui lui a causé tant de souffrances, avec la volonté de contribuer à en améliorer la compréhension, le diagnostic et d'aider à la meilleure prise en charge des patients. Nous saluons ici sa démarche. A son décès, son frère, Patrice Rousset, nous a remis son autobiographie. Ce témoignage inestimable offre un regard précieux sur la maladie vue «de l’intérieur». «J’aimerais que mes souffrances, qui ont été terribles, servent à quelque chose», nous écrit Henry Rousset.
 
Pour son frère, si «humainement, la vie d'Henry n'est qu'un cuisant échec. En regardant plus haut, on voit autre chose. Quand on parle d’un « saint » on pense généralement à quelqu’un d’irréprochable dans la rectitude de pensée comme dans les actes. Un saint est plus simplement un homme ou une femme qu’on peut citer en exemple car sa vie a été héroïque. À mon sens Henry a été cela : un héros ou plus probablement un saint.» Nous souhaitons ici rendre hommage à sa générosité.

Prix Henry Rousset : projet retenu

"Génétique de la schizophrénie : identification de variants rares d'un gène dans une cohorte évaluée dans les Centres Experts de la Fondation Fondamental"
 
Investigateur principal : Pr Franck Schürhoff - Laboratoire : IMRB - Institut Mondor de recherche biomédicale (Unité Inserm U955), Equipe 15 : Psychiatrie Génétique (Dir : Pr. Marion Leboyer)
 
L’objectif de cette étude est de rechercher des variations rares chez les patients souffrant de schizophrénie qui sont évalués dans les Centres Experts FondaMental dédiés à la schizophrénie, afin de déterminer la prévalence des mutations codantes dans des gènes qui auront été identifiés au cours d’analyses précédentes. L’identification et l’étude de ces mutations sont d’autant plus importantes qu’elles pourraient permettre une meilleure compréhension de l’étiologie de la maladie et amener à une prise en charge des patients basée sur une médecine plus personnalisée.

Actualités associées