Recherche menée au sein des Centres Experts

La toxoplasmose, un nouveau biomarqueur pour mieux traiter la schizophrénie ?

Publié : 20 mars 2015

La parole au Dr Guillaume Fond, psychiatre aux Hôpitaux universitaires Henri Mondor, Inserm U955

La toxoplasmose est une infection parasitaire fréquente touchant 43% de la population française. Elle a été considérée, depuis sa découverte au début du XXème, siècle comme une infection bénigne, mais de nombreuses études récentes rapportent des liens entre l'infection et plusieurs maladies mentales, dont la schizophrénie et les troubles bipolaires.

Il a également été démontré que certains médicaments psychotropes avaient une action antiparasitaire, parfois supérieure à celle des traitements prescrits dans la toxoplasmose.

Notre étude préliminaire* a ainsi montré que les patients bipolaires infectés par le parasite faisaient plus de tentatives de suicide. Toutefois, les patients recevant des traitements inhibiteurs de la toxoplasmose présentaient moins d'épisodes de dépression que les autres.

La sérologie toxoplasmique apparait donc comme un biomarqueur très prometteur pour orienter le choix des traitements.

Ces premiers résultats très encourageants doivent être répliqués, notamment dans des études de suivi.

Découvrir la présentation du projet sur le site de l'Inserm

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*J Psychiatr Res. 2015 Feb 24.
Treatment with anti-toxoplasmic activity (TATA) for toxoplasma positive patients with bipolar disorders or schizophrenia: A crosssectional study
Fond G, Boyer L, Gaman A, Laouamri H, Attiba D, Richard JR, Delavest M, Houenou J, Le Corvoisier P, Charron D, Krishnamoorthy R, Oliveira J, Tamouza R, Yolken R, Dickerson F, Leboyer M, Hamdani N.
 
Références :
Eur Arch Psychiatry Clin Neurosci. 2014 Mar;264(2):179-83.
Comparative analysis of anti-toxoplasmic activity of antipsychotic drugs and valproate.
Fond G, Macgregor A, Tamouza R, Hamdani N, Meary A, Leboyer M, Dubremetz JF.

Encephale. 2013 Feb;39(1):38-43.
Toxoplasma gondii: a potential role in the genesis of psychiatric disorders
Fond G, Capdevielle D, Macgregor A, Attal J, Larue A, Brittner M, Ducasse D, Boulenger JP.

Actualités associées

  • « Les patients atteints de schizophrénie et ayant des antécédents de troubles des apprentissages doivent bénéficier de soins spécifiques »

    Publié : 11 janvier 2023

    Dr. Jasmina Mallet, médecin psychiatre à l’hôpital Louis-Mourier à Colombes (APHP) et membre de l’Alliance FondaMental, et Dr. Clément Dondé, médecin psychiatre au CHU Grenoble Alpes et au CH Alpes-Isère, membre de l’Alliance FondaMental.

     

  • Point recherche du 21 septembre

    Publié : 22 septembre 2022

    "Les femmes atteintes de schizophrénie risquent davantage de complications durant la grossesse et lors de l’accouchement." Dr. Damien Etchecopar-Etchart, médecin psychiatre et du sommeil, doctorant en recherche clinique et santé publique, Aix-Marseille Université, lauréat "...

  • Point recherche du 29 juin

    Publié : 29 juin 2022

    "56,3 % des patients vivant avec une schizophrénie ont une mauvaise compréhension du vaccin contre la COVID-19. "

    Pr Delphine Capdevielle, chef du Pôle universitaire de psychiatrie au CHU de Montpellier