Point Recherche

Point recherche du 15 juin

Publié : 15 juin 2022

« Les effets secondaires survenus sous antidépresseurs sont influencés par l’âge et le sexe. »

Dr Antoine Yrondi, responsable du Centre Expert Dépression résistante du CHU de Toulouse.

 

L’épisode dépressif résistant (TDR) est une affection psychiatrique invalidante caractérisée par l'échec de deux antidépresseurs (AD). La survenue d'effets secondaires (ES) apparaissant comme l'un des principaux déterminants de l'arrêt précoce des traitements pharmacologiques contribuant à une pseudo-résistance.
Le but de cette étude était de déterminer les paramètres associés à la survenue d'ES sous AD dans une cohorte de patients atteints de TDR. Une étude observationnelle, transversale et multicentrique a été réalisée à partir des données du réseau français des Centres Experts Dépression Résistant. Pour les 108 patients inclus dans l'étude, les analyses statistiques ont porté sur la survenue globale et sur le profil des ES (9 catégories, 32 items).
Les ES étaient influencés par l'âge et le sexe. Ils étaient positivement associés à l'intensité des symptômes anxieux, dépressifs et suicidaires, ainsi qu’à des antécédents de traumatismes dans l'enfance (abus sexuel, abus émotionnel et négligence). Parallèlement, ils étaient négativement associés à l'estime de soi et au fonctionnement global. Utilisant des variables cliniques accessibles à la pratique courante, ces données s'inscrivent dans la dynamique d'une médecine personnalisée qui pourrait permettre, par une prise en charge pharmacologique intégrée, la poursuite des traitements antidépresseurs, et donc limiter le risque d'échec thérapeutique.
 

Actualités associées

  • Point recherche du 22 juin

    Publié : 22 juin 2022

    " Le traitement préventif du trouble bipolaire doit rester conforme aux recommandations en cas d’addiction associée. "

     Dr Romain Icick, psychiatre et addictologue à l’hôpital Lariboisière - Fernand Widal (AP-HP). 

  • Point recherche du 8 juin

    Publié : 08 juin 2022

    "Vieillissement cellulaire dans le trouble bipolaire : un rôle des rythmes veille-sommeil ?"  

  • Psychoses auto-immunes : on est peut-être devant la pointe immergée de l’iceberg

    Publié : 07 juin 2022

    Neurophysiologiste de formation et directeur de recherche au CNRS au sein de l’Institut Interdisciplinaire de Neurosciences à l’Université de Bordeaux, Laurent Groc a contribué à décrire les psychoses auto-immunes, une nouvelle forme de troubles psychotiques, associée à la présence d’...