Neuroleptiques

Les neuroleptiques, aussi appelés antipsychotiques, sont des médicaments psychotropes, utilisés pour la première fois en psychiatrie dans les années 1950. Ils ont changé radicalement le traitement des troubles psychotiques (ex : schizophrénies) et restent à l'heure actuelle la pierre angulaire des stratégies thérapeutiques. Ils agissent sur plusieurs dimensions des troubles psychotiques et on considère que leur efficacité est plus importante sur les symptômes positifs que sur les symptômes négatifs de la schizophrénie. Ils sont ainsi utilisés pour leur effet tranquilisant majeur, intervenant dans la prise en charge des états d'excitation ou d'agitation psychomotrice mais également des angoisses profondes ressenties par les patients. Ils réduisent également les symptômes les plus spectaculaires observés dans les troubles psychotiques (notamment les délires et les hallucinations). Ils peuvent intervenir aussi sur les dimensions de retrait social et affectif, avec un effet désinhibiteur. Enfin, on observe également des effets cognitifs avec une amélioration de l'attention, des fonctions langagières et de la mémoire.
Il existe plusieurs familles de neuroleptiques, les neuroleptiques dits classiques et les antipsychotiques de deuxième génération, qui semblent mieux tolérés et occasionner moins d'effet indésirables.

Source: Manuel de psychiatrie, sous la Direction de JD Guelfi et F. Rouillon, éditions Masson
Pour aller plus loin, consulter également la rubrique Schizophrénies