Proposition 11: soutenir la e-santé en psychiatrie

Dans l’ouvrage « Psychiatrie : l’état d’urgence », la Fondation FondaMental et l’Institut Montaigne préconisent de développer la e-santé pour améliorer le suivi et la prise en charge des personnes malades.

Améliorer le suivi des patients et l’accès aux stratégies thérapeutiques existantes

La prise en charge des personnes avec un trouble psychiatrique se heurte à deux difficultés:
  • L’une tient à l’évaluation de l’état réel du patient au cours du temps : cette évaluation est utile pour mieux comprendre le trouble et son évolution et ainsi adapter les stratégies thérapeutiques. Aujourd’hui, cette évaluation se fait en consultation de façon rétrospective, il est parfois difficile pour un patient de décrire avec précision l’évolution de ses symptômes entre deux rendez-vous.
  • L’autre difficulté tient à l’accès aux stratégies thérapeutiques existantes : en effet, de nombreuses psychothérapies sont peu disponibles en soins courants car les professionnels ne sont pas formés. C’est le cas de la psychoéducation, mais également des thérapies cognitives et comportementales, des ateliers d’habiletés sociales, etc.
Sur chacun de ces aspects, la e-santé peut être une source d’innovation pour peu qu’elle soit testée et évaluée.
 

Notre proposition* : soutenir la e-santé en psychiatrie 

La recherche en e-santé s’organise selon 2 approches
  • EMA (ecological momentary assessment): il s'agit d'une auto-évaluation active (par exemple en répondant à des questionnaires) et passive (par exemple en recueillant le suivi du rythme cardiaque d’une personne).  
  • EMI (ecological momentary interventions): cela concerne les interventions thérapeutiques digitales comme des traitements ou de recommandations proposés via des applications mobiles (exercices de relaxation, envoi de conseils par SMS, exercices de remédiation cognitive, programmes de psychoéducation).
Cette recherche doit être soutenue et évaluée pour bénéficier aux patients dans des conditions qui assurent sécurité et efficacité. Le développement de la e-santé en psychiatrie constitue une source d’espoir à la fois parce qu'elle pourrait permettre de donner un accès plus large aux thérapies psychosociales, mais aussi parce qu'elle constitue un outil d’empowerment pour les personnes vivant avec un trouble psychiatrique. 
 
* « Psychiatrie, état d’urgence » de Marion Leboyer et Pierre-Michel Llorca, Fondation FondaMental - Institut Montaigne, Editions Fayard, septembre 2018: 25 propositions pour sortir la psychiatrie de l’état d’urgence 
 

Quelques propositions pour construire la psychiatrie de demain

 

À lire également

  • Psychiatrie : l'état d'urgence

    Publié aux éditions Fayard, cet ouvrage se veut un état des lieux sans concession de la psychiatrie. Bâti à plusieurs voix en collaboration avec l'Institut Montaigne, il formule des propositions pour sortir de l'état d'urgence. Il a reçu le Prix Edgar Faure de littérature politique 2018.

  • La parole de l'Unafam

    Contributrice du livre "Psychiatrie: l'état d'urgence", l'Unafam partage son voeu pour la psychiatrie de demain.

  • La parole de PromesseS

    Contributrice du livre "Psychiatrie: l'état d'urgence", l'association PromesseS partage son voeu pour la psychiatrie de demain.